Alphonse PHILIPPE

  •  ·  Standard
Friends
Empty
Bonjour,Autre visionneuse : pas uniquement pour avoir une vue agrandie, mais des fonctions qu'une visionneuse standard n'offre pas :FastRawViewer permet de voir et d'analyser le contenu d'un fichier raw.Nom de fichier : si c'est clairement indiqué qu'un nom trop long sera tronqué, à chacun d'en tenir compte.Quoi de plus simple que d'avoir un nom associé à une photo. Toute autre solution, fonction recherche, données EXIF, ... est une solution de contournement de la simplicité. Un nom est vu au premier coup d'œil et ne demande aucune action supplémentaire, même pas tourner la tête pour regarder à gauche.A. Philippe
Bonjour,La façon la plus simple de parler d’‘une photo est de décrire son contenu. Mais il est plus commode de lui associer un nom. Pour les photos argentiques, un numéro figure toujours sur le côté de la bande du négatif ou un numéro est imprimé sur le cache d’une diapositive. En numérique c’est le nom du fichier qui est utiliséJe comprends votre souci de simplifier l'interface utilisateur. Mais comme vous le dites :« Les années 2020 sont 40 ans trop tard pour ré-inventer les paradigmes d’interaction entre l’utilisateur et son ordinateur, que ce soit la façon dont on utilise son clavier et sa souris pour piloter une interface ou le comportement d’un navigateur de fichiers. Depuis les années 1980, toute l’informatique grand public a convergé vers une sémantique plus ou moins unifiée, ...» il faut garder ce qui est devenu une pratique courante. Le nom du fichier de la photo figure toujours en dessus ou en dessous des photos dans toutes les visionneuses de photos que je connais. Si on utilise que Ansel pour sélectionner et traiter une photo, il est acceptable de ne pas avoir le nom de la photo dessus ou dessous de celle-ci, puisque c’est le contenu de la photo qui nous intéresse.Mais si on utilise un autre logiciel, une visionneuse permettant de voir finement les détails ou permettant d’analyser le raw, RawDigger ou FastRawViewer, par exemple, pour choisir la photo à traiter, la référence de la photo retenue sera, en principe, son nom de fichier. Pour la retrouver dans Ansel il faut balayer toutes les photos dans la table lumineuse et regarder dans le panneau des EXIF, à gauche, pour la retrouver. Cela n’est pas très commode.Certaines visionneuses permettent de faire un lien avec le logiciel de traitement pour l’ouvrir directement. Mais toutes le ne permettent pas forcément.Et il y certainement d'autres façons d'insérer Ansel dans un flux de travail.Pour conclure je propose que le nom de photo figure au dessus ou en dessous de celle-ci. Et aucun autre paramétrage ne doit permettre d’ajouter d’autres informations. L’absence de cette information peut un handicap pour certains utilisateurs.A Philippe
Bonjour,Dans ce monde chaque être ou chose a un nom. Donc le minimum serait de faire apparaitre le nom de la photo au dessus ou en dessous de celle-ci.-----In this world every being or thing has a name. So the minimum would be to make the name of the photo appear above or below it.Thanks
Bonsoir,En attendant, vous est-il possible de traduire en priorité, avant la traduction du texte, les titres et sous-titres des différentes rubriques et commandes. Il n'est pas toujours évident de connaitre la traduction anglaise d'une commande ou d'un outil.MerciA. Philippe
Merci pour votre réponse.Je participerai donc au soutien du projet d'une manière plus traditionnelle quand j'aurai décidé de ne pas renouveler ma licence du produit que j'utilise actuellement.D'ici là je développerai en parallèle mes photos avec Ansel.
·
Added a discussion
Bonjour,Ansel ne comporte pas une documentation utilisateur complète. Pour les fonctions non documentées, il est demandé de se référer à Darktable.De mon point de vue d'utilisateur, les fonctions d'Ansel peuvent être classées comme suit :fonctions existantes dans à Darktable et identiques ;fonctions existantes dans à Darktable et différentes;fonctions nouvelles dans Ansel.Chaque fonction devant être décrite, la solution pourrait être, respectivement :reprendre telle que la description de Darktable ;reprendre la description de Darktable et la modifier, soit en enlevant un partie du texte, soit en réécrivant une partie ;décrire la nouvelle fonction.Les deux premiers cas pourraient être traités par des utilisateurs non développeurs volontaires. La description complète ou partielle d'une nouvelle fonction ne peut être faite que par le développeur.Q1 : Est-il possible de récupérer la documentation de Darktable, comme pour le code ?Q2 : Quelle est la part relative des trois catégories, en pourcentage, en nombre de pages et en taille ?Q3 : Quelle est votre estimation de temps nécessaire pour les trois catégories ?Q finale : Cela vous parait-il réaliste et possible ?Cette analyse et proposition vous est faite par auditeur qualité logiciel ayant audité des fournisseurs de progiciels, petites ou grandes entreprises.Je suis prêt à en discuter avec vous, sur ce forum ou en privéCordialementA. Philippe
  • 1573
La phrase essentielle : Dans Ansel, la notion de courbe de base a été éliminée C'est ce que j'avais compris. Mais ça va mieux en le disant explicitement.Je vais continuer à découvrir Ansel. Merci pour cette précision
·
Added a comment to Linéaire
Je pense qu'on est en train de confondre gamma, courbe de base et profil. En préambule, lire https://ansel.photos/fr/workflows/scene-referred/.Le "gamma" est un terme dont l'usage est découragé car il peut signifier trop de choses différentes, suivant le contexte. En particulier, il peut s'appliquer à un encodage non-linéaire des valeurs de bits (obligatoire pour éviter la postérisation dans les images encodées sur 8 bits), et dans ce cas là on l'appelle aujourd'hui OETF (opto-electrical transfer function). Il peut aussi désigner la correction de luminosité qu'on trouve dans la plupart des logiciels de traitement. Cette correction éclaircit les tons moyens sans toucher au blanc et au noir (par une propriété de la fonction mathématique puissance sur le domaine [0 ; 1]). La "correction gamma" disponible dans les réglages des écrans est également une adaptation (grossière) de la luminosité de l'image pour compenser l'effet de la luminosité ambiante sur la perception des couleurs (effet Hunt) et des tonalités (effet Stevens, effet Bartleson-Breneman).Dans tous les cas, le gamma se calcule par une fonction puissance, ce qui fait que toute correction basée sur une puissance a fini par être négligemment appelée gamma, peu importe ce qu'elle représente.Un profil est un fichier de méta-données qui caractérise un espace de couleur RGB. L'utilisation d'un profil permet de convertir le signal RGB d'un espace à un autre, notamment pour en corriger la déviation colorimétrique. Dans l'article ci-dessus, le graphe montre en effet que le RGB capteur est très éloigné du RGB écran, ou même de la réponse électrique des cellules de la rétine. Le profil permet de définir la traduction des données du capteur, avant d'injecter le signal dans le pipeline de traitement.Une courbe de base est une transformation esthétique, qui accomplit la même tâche que le "gamma luminosité", c'est à dire éclaircir les tons moyens, mais ajoute en plus du contraste. Un telle courbe a typiquement une forme "en S" plus ou moins prononcée. L'origine de la courbe de base est la réponse sensitométrique de la pellicule argentique, qui a la même forme en S.La confusion vient de ce que Adobe Lightroom intègre cette courbe de base dans ses profils, ce qui impose que la retouche subséquente se fasse dans un espace non-linéaire, relatif à l'affichage. Dans Ansel, la notion de courbe de base a été éliminée : l'éclaircissement (global) se fait par une correction d'exposition (linéaire), le contraste et la compression des hautes lumières se gèrent via le module filmique. Le profil d'entrée est donc purement linéaire, sans avoir besoin d'action particulière. Le signal est relatif à l'affichage (et non-linéaire) après filmique.
Bonjour,Tout d'abord je ne pose pas ici en tant qu'expert, seulement en amateur qui essaye de comprendre.Si dans votre réponse vous vouliez dire que Ansel lit les données sans apporter de modification par une courbe, cad de façon linéaire, je vous ai mal compris. Je n'ai donc pas à me préoccuper de cela.Ci dessous le lien d'une page, qui peut servir à ceux qui lisent ce forum, apportant toute l'information nécessaire à un utilisateur et qui permet de télécharger des profils linéaires.https://goodlight.us/linear-profiles.htmlD'autres logiciels n'offrent pas cette possibilité de base et il faut télécharger les profils et les installer.MerciA. Philippe
Bonjour,Les profils d'entrée associés à l'appareil peuvent avoir une courbe de transfert linéaire, cad sortie proportionnelle à l'entrée , ou en forme gamma.Dans d'autres logiciels que j'ai utilisé j'avais le choix entre les deux possibilités.Avec une courbe linéaire il faut forcément retravailler l'image, tandis qu'en non linéaire l'image est tout de suite plus plaisante mais ne correspond peut-être pas à ce qui est souhaité.MerciA. Philippe
·
Added a comment to Linéaire
"Linéaire" signifie que les valeurs RGB contenues dans le fichier sont codées proportionnellement à l'énergie lumineuse captée. Tous les fichiers RAW sont codés de cette manière, et doivent être décodés en conséquence. Ça n'est pas un choix ou une option, c'est une contrainte technique, et c'est bien évidemment la méthode employée par Ansel.
Bonjour,J'ai posté une question sur la même demande. Je m'associe donc à cette demande.MerciA. Philippe
Alphonse PHILIPPE Discussions
Documentation utilisateur
Linéaire
Nom de la photo